Quel projet citoyen pour l'espace Léopold ?

Introduction à ce forum

Nul n'ignore plus qu'à Namur, l'implantation d'un centre commercial est projeté sur l'espace Léopold situé avenue de la gare. Ce projet de plus de 20.000m² inclut le parking dit "Le Namur" et le parc Léopold existant à l'exclusion du magasin C&A. Plusieurs promoteurs se sont succédé et plusieurs esquisses architecturales ont été réalisées.

Depuis le début, ce projet, qui va faire disparaître l'espace arboré, a provoqué de vives réactions. Réactions associatives ou individuelles, pétition de 12.300 signatures, interpellation du conseil communal, consultation populaire, comité de conciliation, etc. Rien n'aura permis de rencontrer l'opinion citoyenne exprimée le 8 février 2015 qui demandait le maintien de l'espace public.

Le projet proposé par le promoteur ne laisse subsister qu'une partie infime du parc existant en proposant un jardin sur le toit du projet.

Tout au long de ce processus, rien ne semble avoir été mis en place pour permettre de trouver une manière constructive de concilier les points de vue du propriétaire, des citoyens, des commerçants, du promoteur, et du conseil communal.

Le pari de ce forum citoyen sur l'Espace Léopold est de proposer de repartir d'une feuille blanche et de croire en l'intelligence collective des citoyens pour aboutir à un projet consensuel.

Vous pouvez participer à ce forum en répondant au questionnaire disponible en cliquant ici.

Lisez tout notre dossier

Vous trouverez ici toutes les idées soumises par les adhérents de ce forum. Si vous voulez réagir ou soumettre une idée, vous devez adhérer au forum.

Un compromis intelligent ?

Proposée par Jonathan le 30/11/2016

Depuis le début de la polémique à propos du Square/Parc Léopold, je ne suis pas contre l'ouverture d'un centre commercial. Et ce, même si on voit bien aux USA le sort qui les attends de manière globale (ce sont des ruines faites pour l'urbex après leur abandon par la population). On ne peut cependant pas faire de ces cas, une généralité.

Si, un centre commercial est ouvert sur cet espace, il faut à mon sens s'assurer de deux choses. Premièrement, que les grandes enseignes s'y retrouvent et que l'offre soit variée. Deuxièmement, que la Ville soutienne financière les commerces du centre ville et redynamise celui-ci. Une co-exsitance reste possible, tout dépend de l'énergie que l'on y met.

Dans un soucis de respect de liberté, il me paraît important que tous les usagers, ceux accoutumés aux centres commerciaux et ceux qui préfèrent les petits commerces, puissent s'y retrouver.

Néanmois, s'arrêter au seul fait d'en faire un centre commercial me paraît pauvre comme projet. C'est aussi l'occasion rêvée d'écouter les aspirations des citoyens et de construire un projet qui contente chacune des parties. Pour cela, je me réfère à l'intelligence collective de mes concitoyens en qui j'ai toute confiance.

Mon idée sur le parc Léopold

Proposée par Francine le 30/11/2016

Primo, supprimer le batiment actuel. Il est vétuste et prend trop de lumière. Il est trop haut et le parking est un coupe gorge.

Une fois cela fait voir la lumière; peut être couper un arbre ou deux et remplacer par d'autres plus adaptés à nos climats.

Y installer un parc, la bibliothèque, une crèche, une plaine de jeu et un jardin à fleurs géré  les riverains.

garder quelques magasins de proximité : snack, boulangerie, librairie, espace internet........

Faire démarrer la rampe des bus de derrière la gare pour encore d avantage dégager l'espace.

 

Malheureusement, je ne pourrai pas être présente ce dimanche.

Un vrai parc dans l'espace Léopold, halte verte au coeur de la ville.

Proposée par Pierre le 28/11/2016

Un parc Léopold restauré sur l'entièreté de la surface. C'est à dire que les bâtiments existants ainsi que les espaces de parking seraient supprimés et ces endroits seraient replantés. Des bancs public seraient réinstallés un peu partout, avec, à certains endroits, quelques abris ouverts, avec des bancs, qui permettraient de rester dans le parc même quand il pleut. Des plantations devant la gare, d'une part, et vers le boulevard Cauchy de l'autre, réinséreraient cet espace vert dans une continuité verte au nord de la Corbeille. Dans le prolongement de la rue de fer, une galerie couverte (genre verrière), assez haute et légère, traverserait le parc pour mener à une seconde dalle sur les voies de chemin de fer, où se trouveraient, en parallèle avec l'actuelle gare des trains, la gare des bus du côté gare des trains, et des espaces commerciaux du côté pont, éventuellement aussi du parking. Le parc ferait ainsi une jonction et une pause vertes entre la Corbeille et Bomel, et entre la sortie de la gare et l'entrée de la ville. La dalle au‐dessus des rails serait un noeud de communication, avec la gare des bus et celle des trains, et une entrée directe dans une galerie commerçante allant de Bomel à l'extrémité sud de la Corbeille. Le passage du trafic entre le parc et les voies de chemin de fer, si encore nécessaire, pourrait être aménagé en tunnel, afin de diminuer le bruit et de favoriser la continuité de cette avenue commerçante. Le trafic des bus passerait essentiellement sur la dalle et non plus derrière le parc comme maintenant.

Un espace vert, des logements, et des halles en bois

Proposée par Christian le 06/11/2016

Si le C&A reste, pourquoi ne pas placer un immeuble de logements modernes à côté? Sinon, le terrain pourrait redevenir plus vert, plus ouvert par une absence de construction, et amener plus de lumières vers la ville. Je propose de placer sur cette surface, des halles en bois (l'industrie du bois ardennaise serait heureuse de l'initiative :) ) afin d'y permettre la tenue d'un marché de petits producteurs, ou d'activités de brocante... Quelque chose à taille humaine, en tout cas.

Du commerce pour Namur, mais pas n'importe quoi ni n'importe comment

Proposée par Jean le 20/10/2016

L'activité commerciale du centre-ville est déjà mis à mal par la concurrence de centres commerciaux d'autres villes proches, de la périphérie et des sites de vente en ligne. De nombreux facteurs négatifs ont impacté le commerce cette année ; insécurité après les attentats, météo capricieuse, baisse de la consommation dans un climat de pertes d'emplois massif. Face à ces constats, il faut créer une dynamique commerciale qui fait défaut à Namur, impliquer tous les acteurs dans un projet de vie pour la Ville, dont le commerce fait partie, mais en tenant compte de son évolution.

 

Un centre commercial à sa place à l'Espace Léopold, en remplacement d’un parking à ciel ouvert, abomination urbanistique d’une autre époque. Mais il doit renforcer l'offre commerciale existante et non la concurrencer. Il doit offrir un achalandage diversifié sans tomber dans la facilité d'une offre textile dominante. Imaginons ensemble, écoutons les besoins des namurois, innovons dans l’aménagement, favorisons les acteurs locaux, donnons une chance aux jeunes entrepreneurs de lancer leur activité.

 

Vincent Callebaut est un architecte belge, basé en France, à Paris. Il s'est rendu célèbre par des projets d'éco-quartiers durables à l'allure futuriste, qui intègrent tant les énergies renouvelables que l'agriculture urbaine. Quelques exemples de réalisations qui peuvent nous inspirer :


http://www.designboom.com/architecture/vincent-callebaut-architectures-wooden-orchids-shopping-center-china-05-28-2015/

Une proposition pour améliorer l'aspect de l'espace Léopold

Proposée par Rémi le 21/09/2016

L'on pourrait rendre l'espace Léopold plus clair et lumineux (en coupant quelques arbres), plus sécurisant (en évitant les plantations à ras de sol qui limitent le champ visuel), plus attractif (en y installant quelques jeux pour enfants), etc.

Cela ne serait-il pas en mesure de redonner vie à tout le quartier, voire même à donner belle figure et belle attractivité au futur projet commercial ?

Un lieu où il fera bon vivre

Proposée par Matthieu le 21/09/2016

Pour moi l'espace Léopold doit pouvoir proposer un espace multifacette, qui mélange la sphère économique, sociale, écologique. On doit pouvoir y passer simplement pour se ressourcer ou rencontrer d'autres personnes quand on le souhaite. Savoir qu'on peut venir y trouver un lieu où, dans le centre-ville, je puisse faire des achats cohérents avec moi-même et qui ne soit pas encore existant actuellement dans les rues commerçantes environnantes, sera selon moi un atout pour cet espace.

Rien n'empêche la coexistence avec les commerces plus traditionnels dans ce même espace.

Pour cela, je pense à un espace qui puisse accueillir des produits fermiers, locaux et/ou belges. Cet espace pourrait même être imaginé sous forme d'une coopérative citoyenne dont tous les citoyens détiendraient une part. Que cet espace puisse également permettre de l'emploi local et durable (>< non précaire). Et peut-être permettre le lancement de certains agriculteurs ou maraichers sachant qu'un lieu très fréquenté en ville leur permettra de vendre et écouler leurs produits frais ou transformés.

Cette idée peut se résumer en ce qu'on appelle communément une halle aux produits locaux, belges, frais ... et qui serait peut-être en plus citoyenne (coopérative).

Matthieu En plus sans vraiment l'avoir évoqué, dimanche lors de la première journée du forum citoyen sur la question de l'espace Léopold, différentes personnes ont proposés cet esprit élargi de coopérative pour cet espace. Fort intéressant quand on sait que le noeud du problème, au fond, c'est finalement l'argent qui fait défaut dans la commune. A méditer.
Patrick L'exemple de la Louve est pour moi un très bon exemple de ce qu'on pourrait installer au Parc Léopold. Ce type de commerce n'est pas présent dans Namur et pour moi, les coopératives de ce type avec des produits locaux et responsables qui permettent d'augmenter l'emploi local, c'est l'avenir. Le citoyen est en plus propriétaire de son "super marcher".
Matthieu En plus sans vraiment l'avoir évoqué, dimanche lors de la première journée du forum citoyen sur la question de l'espace Léopold, différentes personnes ont proposés cet esprit élargi de coopérative pour cet espace. Fort intéressant quand on sait que le noeud du problème, au fond, c'est finalement l'argent qui fait défaut dans la commune. A méditer.
Vous devez adhérer au forum pour réagir.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.

Si votre navigateur bloque les cookies, ce site ne fonctionnera pas correctement.