Mobilité dans le Sud-Est namurois (N4-Erpent-Andoy-Jambes-Wierde-Naninne)

Il semble que vous bloquez les cookies dans votre navigateur : cette page ne fonctionnera pas bien et vous ne pourrez pas voter.

Proposé par Bernard Dubois le 05/11/2016 29 adhérents 236 votes

Réagissez !

Montrer votre intérêt pour ce projet.

Adhérez au projet en vous inscrivant. Vous serez tenu informé de son évolution, tout comme vous deviendrez membre de l'équipe quand son forum sera lancé.

Adhérez

Description

Problèmes de mobilité et de sécurité routière affectant l’ensemble du plateau Jambes-Erpent-Andoy-Wierde-Naninne (+/- 9000 habitants) suite aux projets immobiliers et à la densification de l’habitat découlant du schéma directeur d’aménagement durable du Sud-Est de l’agglomération de Namur.

Attente

Nous avons 3 attentes : 1.Instauration d’un véritable débat entre tous les acteurs publics (Ville de Namur, SRWT, TEC, SPW routes, police), les acteurs privés (promoteurs immobiliers) et les riverains du plateau concernant les problèmes de mobilité/sécurité routière engendrés par les projets immobiliers en cours et futurs. Ce débat devra permettre de réviser le projet de recomposition de toute la circulation sur l’ensemble du plateau sur lequel les fonctionnaires des acteurs publics précités se sont déjà mis d’accord sans concertation démocratique. 2.Analyse des besoins et intérêts des riverains vivant actuellement dans la zone concernée, et prise en considération de ceux-ci dans les décisions prises par le conseil et le collège communal, notamment en ce qui concerne les permis d’environnement délivrés aux promoteurs immobiliers (les besoins des riverains ne correspondant pas nécessairement à la vision d’aménagement durable qu’ont les acteurs publics). Dans le détail : 1. étude des moyens à mettre en œuvre pour éviter tout report du trafic de transit sur les voiries locales non adaptées à de nouveaux charrois, 2. soulagement du trafic sur la Nationale 4 déjà complètement asphyxiée aux heures de pointe depuis Jambes jusque Naninne, 3. Amélioration de la gestion de la desserte des quartiers densément peuplés à Jambes et Erpent (chaussée de Marche, rue de Velaine, axe Acacias-Erpentval, rue du Grand Tige) 4. analyse des soucis prévisibles de sécurité routière en l’absence de trottoirs dignes de ce nom à Erpent, 5. étude des allongements de trajet engendrés pour les riverains suite aux modifications envisagées des sens de circulation (Erpent), 6. mise en adéquation de l’offre de transports en commun aux besoins des riverains. 3. Demande d’une approche globale, et non plus fragmentée, de la mobilité sur le plateau par les acteurs publics précités.

Ressources

Pierre Dulieu, qui est riverain d’Erpent depuis 40 ans et journaliste à Confluent, est expert dans les questions d’urbanisme et de mobilité. Il suit le dossier de la mobilité sur le plateau d’Erpent depuis une dizaine d’années.

Initiative

L'initiative vient du Partenariat Local de Prévention (PLP) que je représente en tant que Coordinateur, soit 135 membres. Le PLP a dans ses attributions la prévention de la sécurité routière dans Erpent, en partenariat avec la Ville de Namur. Ce PLP est un organe officiel, dont la constitution a été approuvée par le conseil et le collège communal de Namur et par le SPF Intérieur il y a 2 ans. Nous allons de plus impliquer, via un toute-boîte d'informations, les 700 riverains d'Erpent touchés par le projet immobilier Thomas & Piron près du Collège Notre-Dame de la Paix à Erpent. Nous chercherons éventuellement des partenariats avec des associations de riverains déjà existantes qui se sont créées à la suite d'autres projets immobiliers sur le plateau (ex. projet sur le plateau de Bellevue).

Démarches

Une interpellation communale vers l'Echevin de la Mobilité Patricia Grandchamps et l'Echevin des Voiries Luc Gennart est en cours. Il s'agit d'une invitation à une soirée-débat qui aura lieu le 12/12/2016 à 20 h à l'école de Belle-Vue, animée par Bernard Dubois et Pierre Dulieu. Vous trouverez également ci-joint le fichier correspondant au toute-boîte prochainement distribué aux 700 riverains d'Erpent ainsi que l'article de Pierre Dulieu à paraître dans le prochain Confluent (semaine du 7/11 ?), et enfin le permis d'environnement délivré par la Ville de Namur en septembre 2016 à Thomas & Piron pour une voirie reliant la Rue des Myosotis à la Nationale 4 à Erpent.

Médias

2016_11_Confluent_-_mobilite_N4.pdf

2016_11_Confluent_-_mobilite_N4.jpg

20160913_Permis_d'environnement.pdf

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.

Si votre navigateur bloque les cookies, ce site ne fonctionnera pas correctement.